Voiture sans chauffeur, bientôt une réalité.

voiture sans chauffeur

Les avantages de la voiture sans chauffeur :

 

Google avec sa Google car dispose déjà de voitures qui se conduisent toutes seules et vient d’obtenir l’autorisation dans quatre États des USA, et ce n’est qu’un début de la mise en service de ce type de véhicules. Équipée de différents capteurs et d’un système de géolocalisation elle s’arrête au stop, elle se gare toute seule, respecte les priorités, les limitations de vitesses et le code de la route.

La conduite automatique de véhicules permettrait de réduire énormément le nombre des accidents puisque 90% des accidents sont dus au facteur humain.

La communication entre chaque voiture limiterait la formation d’embouteillages, il y aurait également des économies sur la consommation de carburant due aux améliorations de  conduite et au respect des limitations de vitesses.

ll reste ce pendant de nombreux obstacles à la généralisation de ces véhicules.

 

  • Dans certains cas critiques ou le conducteur devrait  être amené à  faire un choix comment la technologie réagira t’elle ?
  • Il y a également le coût financier de l’automatisation des véhicules.
  • Au niveau légal, il faudrait modifier les règlementations.
  • En terme d’assurance, cela pose un problème. Actuellement c’est la responsabilité du conducteur qui est engagée. Avec ce type de véhicule, c’est la responsabilité du constructeur ou du développeur du système automatique qui pourrait être mise en cause. Les organismes d’assurance et d’assurance auto en ligne devront s’adapter à ce nouveau mode de conduite.
  • Le véhicule n’est pas adapté pour répondre aux ordres venant de l’extérieur comme dans le cas d’un contrôle par les forces de l’ordre.
  • La voiture sans chauffeur fonctionne avec un système automatique et comme tous système informatique il y à toujours un risque de piratage.

 

Une grande majorité des constructeurs étudient  ou ont déjà un prototype de véhicule sans chauffeur c’est le cas d’Audi, Renault, Mercedes ou Volvo par exemple. Un organisme français INRIA a également développé un véhicule sans chauffeur sur la base d’une Citroën C1.

Que pensez-vous de la voiture sans chauffeur ?

Seriez-vous prêt à confier votre vie à un véhicule entièrement automatique ?

 

Laissez-moi un commentaire en dessous de cet article !

 

8 réflexions au sujet de « Voiture sans chauffeur, bientôt une réalité. »

  1. ABDOLA

    cela est très bien a savoir comment cette voiture respectera le code de la route?
    en savoir le prix?

    HUMOUR : EXCES DE VITESSE OU AUTRE QUI PAYE LA CONTRAVENTION PAS DE CONDUCTEUR ??????

    Répondre
    1. Gilles

      Bonjour Abdola
      Pas probléme pour le code la route avec le GPS la voiture obtient sa position exacte elle a en mémoire les différentes sections de route et en plus elle à des caméras qui lisent en temps réel les panneaux de signalisations le tout analisé par un systéme informatique.

      Répondre
  2. Tlili

    Je suis chauffeur de taxi… (Presque) tout est dit… Dieu merci, je suis à peu d’années de la retraite… Quoique… transportant en majorité des personnes malades ou fragiles, je ne vois pas la plupart de mes clients pouvoir se passer d’une assistance humaine. Il est vrai que le PFH (P… de Facteur Humain) étant semble-t-il le vrai problème, supprimons les humains, comme ça, le Problème sera définitivement règlé… Ah oui, est-ce qu’elle évitera aussi les trous sur la route?

    Répondre
    1. Gilles

      Bonjour Tlili
      C’est vrai que l’on vie une époque ou l’automatisation se dévellope énormémant on à du mal a imaginer les changements à venir mais je crois qu’il vont être énorme le 21 éme sera le siécle de la robotique et l’automatisation dans la vie courante il y déja des robots qui fond le travail des aides soignants dans les cliniques au Japon, pour éviter les trous oui avec des caméras et des capeurs elle peut détecter les déformations de la route et agir en conséquence.

      Répondre
  3. Maxence

    Innovation intéressante. Mais, ça ne m’emballe pas forcément.
    Où est le plaisir de la conduite là-dedans ? 😉
    Et j’avoue aussi que je ne serais pas vraiment prêt à confier ma vie à la technologie. Il arrive qu’il y ait des dysfonctionnements, donc on ne sait jamais !
    Par contre, pourquoi pas tester ! Ca peut être amusant 🙂

    Répondre
    1. Gilles

      Bonjour Maxense
      Oui tu as raison il n’y a plus le plaisir de conduire.
      Mais en ce qui concerne de faire confiance à la technique c’est déja le cas dans les transpôrts comme les métros automatiques ou les pilotes automatiqueS dans les avions etc…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *