Réforme du permis de conduire: ce qui pourrait changer

Permis de conduire

Plus simple, plus rapide et moins cher : le permis de conduire de demain ? C’est en tout cas l’ambition clairement affichée par le gouvernement. Mais c’était sans compter sur la grève massive des inspecteurs du permis de conduire qui a pour le moins paralysé le système, en empêchant dix mille candidats de se présenter à l’examen pratique. Alors la réforme du permis, un casse-tête chinois ?

Les pistes de la réforme

Le constat est partagé par tout un chacun. Trop cher, trop long et chiffres à l’appui : il faut aujourd’hui débourser en moyenne 1500€ en France pour avoir son permis de conduire. Et si vous n’avez pas la chance de faire partie des heureux élus qui l’obtiennent du premier coup (seulement 55% de taux de réussite au premier passage), il vous faudra attendre entre 80 et 160 jours pour le repasser. Motivant n’est-ce pas ? D’où la nécessité d’enfin le réformer…

Voici les principales propositions du ministre de l’Intérieur en la matière:

Diminuer le coût de la conduite : Pour les candidats qui ont échoué au premier passage de l’examen pratique (plus de 40%), l’idée est de diviser par deux le temps de passage entre la première et la seconde tentative pour ramener ce délai à 45 jours. Ainsi, ceux qui dans l’attente du deuxième passage doivent reprendre des heures de conduite pourraient économiser entre 200 et 600€.

Modifier l’examen du code : Les exigences de l’examen théorique n’ont cessé d’augmenter et nécessitent une solide préparation, comme proposée sur ce site à un tarif promotionnel. Le code devrait lui aussi voir son fonctionnement modifier et n’être plus encadré par des inspecteurs mais par des bénévoles ou retraités de la police et de la gendarmerie.

La conduite accompagnée dès 15 ans : Enfin, l’idée phare du ministre est d’avancer l’âge légal de la conduite accompagnée de 16 à 15 ans, partant du constat que 74% des jeunes qui apprennent à conduire par ce biais réussissent leur permis du premier coup. Ils pourront alors passer le permis dès 17 ans et demi.

En attendant, quelques astuces pour réduire vos dépenses

Avant d’apprendre comment réduire sa facture essence grâce à l’éco-conduite, voici quelques idées pratiques pour vous aider à alléger votre budget permis :

La présentation en candidat libre : Option très peu utilisée par les candidats au permis de conduire, elle présente le gros avantage de pouvoir se passer d’auto-école. Il suffit pour cela de s’inscrire en préfecture. Seul bémol: il faut, pour le jour J, avoir un accompagnateur et un véhicule adapté (qu’on peut quand même trouver dans certaines agences de location de voitures).

Passer son permis à l’étranger : Beaucoup de Français n’hésitent plus à passer la frontière pour passer leur permis, notamment en Espagne ou en Belgique. Renseignez-vous toutefois sur les modalités propres à chaque pays.

Les auto-écoles low-cost : C’est la dernière tendance du moment. Ce genre d’auto-écoles commence à se répandre un peu partout en France (surtout dans les grandes villes et dans le Nord) grâce à son leitmotiv : l’heure de conduite à 28€ contre 40€ en moyenne pour les auto-écoles classiques.

 

Que pensez-vous de la réforme du permis de conduire Français ?

A votre avis la réforme est elle nécessaire ?

 

Laissez-moi un commentaire sous cet article.

 

 

 

 

 

2 réflexions au sujet de « Réforme du permis de conduire: ce qui pourrait changer »

    1. Gilles

      Bonjour il faut bien maîtriser son véhicule apprendre les différentes techniques
      et savoir les appliquer correctement dans de bonnes conditions.
      Pour bien utiliser les techniques d’éco-conduite il est nécessaire de se former.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *