Conduite défensive une nouvelle façon de conduire.

 

 

Conduite défensive

Conduite défensive

La conduite défensive ou conduite préventive nous vient principalement des pays Anglo-Saxon  appelés : « defensive driving ou preventie driving »

 

La conduite défensive permet de réduire l’agressivité au volant, d’anticiper le trafic de tenir compte du comportement des autres conducteurs et de tous les usagés de la route, de rester maître de soi, d’être attentif à l’état de la chaussée et aux conditions de circulation.

En conduisant défensivement vous êtes conscient de votre façon de conduire vous éviterez des accidents.Cette conduite améliore la fluidité du trafic routier en réduisant les embouteillages, elle rejoint également l’éco conduite puisque vous limitez votre consommation de carburant, vos émissions polluantes, et vous anticipez la circulation.

 

Anticiper la circulation :

– Visez loin. Respectez les distances de sécurité.

– Accélérez et décèlerez doucement, levez le pied plus tôt

En visant loin vous détectez les dangers potentiels, vous anticipez les ralentissements, vous évitez les accélérations et les freinages inutiles.

A  l’approche d’un carrefour ralentissez en douceur, essayez de voir le visage du conducteur du véhicule qui devra vous cédez le passage pour être sur qu’il vous a vu.

Levez le pied dans les zones d’incertitude (potentiellement dangereuses) par exemple carrefour sans visibilité, sommet de cote et placez votre pied à l’avance au dessus du frein sans rétrograder pour ne pas utiliser de frein moteur.

 

 Le champ visuel :

Regardez loin pour prévenir les dangers, c’est très important surtout à des vitesses élevées, plus votre vitesse est importante plus votre champ de vision se réduit. En ville également pour anticiper le trafic.

A vitesse plus lente votre champ de vision s’agrandit, vous distinguez mieux se qui se passe à droite et à gauche. Prenez l’habitude d’identifier les éléments importants en dehors du champ visuel comme un feu, un passage piéton, un panneau de signalisation un véhicule qui s’apprête à traverser l’intersection par exemple.

Avec ces techniques visuelles vous pouvez analyser le trafic et le comportement des automobilistes pour trouver une porte de sortie en cas d’obstacle. Le plus souvent dans les accidents de la route les conducteurs impliqués on le regard focalisé sur le véhicule à éviter et freine fortement jusqu’a bloquer les roues. Alors qu’il faudrait chercher du regard une voie de fuite et l’utiliser pour éviter le choc.

 

Reconnaissance des risques

 

Chauffeur :

Nombreux évènements peuvent influencer la vigilance du conducteur et rendre la route dangereuse.

  •  Les émotions fortes
  •  Le stress
  •  La fatigue
  •  Les distractions (téléphone, manger, boire)
  •  La prise de médicament, d’alcool etc.

 

Les conditions météorologiques :

Le vent qui peu faire tomber des débris sur la route, la pluie qui rend la chaussée glissante, le brouillard ou les chutes de neiges qui réduisent votre visibilité. Vous devez adapter votre conduite aux conditions météo, réduire votre vitesse augmenter vos distances de sécurité. Vous tenir informé des conditions atmosphériques que vous allez rencontrer sur votre parcours.

 

La visibilité :

Bien sur, la neige ou la pluie joue un rôle sur la visibilité mais ce ne sont pas les seuls facteurs

Un éblouissement par une forte lumières comme de puissants phares, ou le soleil quand il est bas sur l’horizon réduira votre visibilité, il faudra adapter votre conduite et votre vitesse utilisez des lunettes de soleil pour vous protéger les yeux.

 

La densité du trafic :

Soyez conscient de la densité du trafic routier, lors d’un ralentissement réduisez votre vitesse anticipez les changements de files des autres conducteurs faite attention au deux roues.

 

L’état de la chaussée :

En fonction de la route que vous allez empreinter, petite route, route de montagne, chemin accidenté vous allez adapter votre vitesse et votre conduite.

 

 Les avantages de la conduite défensive

 

  •  Réduction du nombre d’accidents de la route
  •  Rapport plus conviviale avec les autres usagers de la route.
  •  Réduction des maladies professionnelles chez les spécialistes de la conduite routière.
  • Réduction de l’usure des véhicules
  • Réduction de consommation de carburant
  • Réduction des émissions polluantes
  • Diminution des amendes

 

 

La conduite défensive constitue la base de la conduite économique.

 

Cet article à été réalisé notamment à l’aide du document suivant

Conduite défensive par (Les routiers suisses).

 

Pour terminer cet article je vous ai trouvé une vidéo très bien faite qui pourtant n’est pas récente puisque elle date des années 90 mais elle illustre très bien les comportements à avoir au volant.

 

Et vous appliquez-vous les principes de la conduite défensive ?

Avez-vous déjà évitez un accident en anticipant le trafic ?

 

Donnez moi votre point de vue dans les commentaires en dessous !

 

Merci de faire partager votre expérience.

 

 

 

 

 

7 réflexions au sujet de « Conduite défensive une nouvelle façon de conduire. »

  1. Vincent (Ciana)

    Bonjour Gilles,

    Tu es en forme en ce moment. Les articles sortent à un rythme soutenu.

    Félicitations pour cet article comme d’habitude très intéressant et bien écrit. Le contenu texte et la vidéo sont vraiment instructifs. Ils décrivent parfaitement ce que l’on englobe sous le terme anticipation.

    Pour ma part j’applique déjà les 5 principes de conduite défensive (même si je n’aurai pas su les nommer aussi bien).
    D’ailleurs c’est un petit jeu plaisant, quand on est capable de prévoir plusieurs coups d’avance comme aux échecs :
    – Repérer la temporisation des feux dans un bouchon pour éviter d’accélérer inutilement,
    – Faire attention à la signalisation et aux comportement des véhicules environnant pour éviter de se retrouver coincé sur une voie ou devoir freiner urgemment,

    De toute façon se tromper à trop anticiper parfois n’est pas dangereux (si c’est fait dans les règles de l’art) contrairement à une conduite inattentive.

    Répondre
    1. Gilles

      Merci Vincent
      Oui l’Anticipation est la base de la conduite savoir bien appliquer toutes ces techniques permet d’éviter les accidents et de conduire plus sereinement.
      J’ai eu l’occasion de discuter avec les pilotes du circuit « Jean Pierre Beltoise » qui forme à la conduite « Risque routier » et à l’éco-conduite ils m’on dit n’avoir eu aucun accident et pourtant avoir parcouru des millions de kilomètres en appliquant à la lettre toute ces recommandations.

      Répondre
  2. Tonton Jef

    Bonjour Gilles,
    Rien d’irréalisable dans tes préconisations, qui tombent sous le sens quand on a quelques années de conduite derrière soi. L’anticipation voilà un mot que j’aime car l’on voit trop de conducteur vous coller, alors que par exemple voir quelques voitures devant, surtout leur feux arrière permet d’anticiper, ralentir bien avant de devoir freiner brutalement si on ne voit que le bout de son capot.

    il est bien évident que la prise de produits soit médicamenteux ou alcooliques est préjudiciable à un bon comportement au volant.
    La configuration du terrain est aussi un facteur très important, facteur d’usure prématuré sur mauvais revêtement, là on parle de dépenses que l’on pourrait retarder en ne fatiguant pas inutilement notre véhicule.

    Comme je l’ai déjà précisé, mes déplacements aujourd’hui sont plus basés sur le loisir, j’évite au maximum de le faire durant des périodes de haut trafic ayant la chance d’être en retraite, je ne vois pas l’utilité d’aller encombrer nos route inutilement laissons pro et personnes en activité circuler peut être plus tranquillement.

    Merci à toi Gilles de rappeler ces règles de base pour mieux circuler.

    Répondre
    1. Gilles

      Pour les conducteurs qui pratiquent régulièrement ce type de conduite une petite piqûre de rappel ne fait de mal.
      Pour les autres ce sont des techniques à bien maîtriser.
      C’est tout à ton honneur de ne pas circuler dans les périodes comme les vacances scolaires par exemple pour laisser la place aux personnes en activité.

      Merci et à bientôt.

      Répondre
  3. Autopedia

    Je pratique aussi ce type de conduite, surtout pour l’anticipation. C’est venu assez naturellement dès la début car je roulais en scooter depuis mes 14 ans. Comme tous els 2 roues motorisés on est obligés d’anticiper les mouvements des autres conducteurs qui ne font pas toujours attention aux 2 roues, forcément moins visible.
    Puis avec une voiture comme l’AX bas de gammes, il faut anticiper le freinage mais aussi les accelerations car le moteur peu puissant nécessite de prendre tous les facteurs en compte.
    Enfin dans les embouteillages, ça évite l’effet accordéon et donc de passer sans cesse des vitesses qui peuvent parfois « craquer » sur une voiture fatiguée :)

    Répondre
    1. Gilles

      Merci pour ce retour d’expérience
      Oui l’anticipation c’est vraiment primordiale en conduite, que ce soit de l’éco conduite ou de la conduite défensive.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>