Archives pour la catégorie Général

éco-conduite : faites-vous aider par un GPS

éco-conduite GPS

 

Si l’éco-conduite repose majoritairement sur les bons comportements du conducteur, il est parfois bien apprécié de recevoir un coup de pouce de la technologie pour maîtriser totalement l’art de la conduite économique.

 

L’éco-conduite repose principalement sur l’anticipation et la gestion des accélérations et freinages ainsi que les passages de vitesses. D’autres critères sont également d’une aide précieuse.

Un GPS peut vous être d’une grande aide pour anticiper ce qui va se passer sur la route et aussi pour obtenir plus de renseignements sur l’utilisation que vous faites de votre véhicule.

Si l’éco-conduite est importante pour un particulier, elle l’est tout autant si ce n’est plus pour une entreprise qui cherche à réduire les frais relatifs à sa flotte de véhicules. Recourir à l’éco-conduite fait d’ailleurs parti des 10 conseils aux entreprises pour optimiser la gestion de leurs flottes de véhicules.

Voyons donc ensemble comment le GPS peut aider un conducteur à adopter une conduite économique.

Le GPS vous fournit des informations précises sur votre conduite

Un GPS permet au conducteur d’obtenir instantanément des informations sur sa conduite, informations qu’il n’aurait pas pu obtenir d’une autre manière. En effet, un GPS va pouvoir vous donner en direct le coût estimé du carburant que vous utilisez pour votre trajet ou encore calculer l’empreinte écologique de votre voyage.

Ces données techniques vous permettent d’avoir plus de renseignements sur votre conduite et donc de l’adapter pour vous rapprocher de l’éco-conduite parfaite.

En calculant le kilométrage réel que vous effectuez et en vous renseignant sur vos freinages d’urgence ou vos accélérations brutales, un GPS est une véritable mine d’informations pour qui souhaite évaluer son comportement au volant et l’améliorer.

Le GPS vous aide à optimiser votre trajet

Pas toujours facile de connaitre en avance l’état de la route que vous allez emprunter. Bouchons, travaux, etc.. Tout un tas de facteurs peuvent vous ralentir et vous amener à dévier de votre trajet optimal et donc à consommer plus de carburant.

Un GPS vous donne en temps réel des informations afin de vous permettre d’évaluer le trafic ou les difficultés que vous pourriez rencontrer en route. Parce qu’il recalcule en permanence l’itinéraire optimal jusqu’à votre destination finale, le GPS vous évite d’avoir à chercher votre route ou faire des allers retours lorsque vous rencontrez un imprévu sur la route.

Le GPS vous permet d’anticiper de manière optimale

Nous l’avons rappelé en début d’article, un des principes fondamentaux de l’éco-conduite est l’anticipation de la route afin de se préparer à freiner / accélérer et éviter les freinages d’urgence ou accélérations brutales qui consomment d’avantage de carburant.

Un GPS vous fournit des informations bien avant que vous soyez capable de les voir. Par exemple, un GPS va vous indiquer plusieurs centaines de mètres à l’avance qu’il va y avoir un croisement. A vous d’adapter votre vitesse en conséquence et de prévoir vos changements de vitesses.

De même, le GPS va vous prévenir des virages serrés à venir ou bien encore des limitations de vitesses qui se trouvent bien en amont sur votre route. Les entrées de villes, carrefours et autres ronds-points vous seront également signalés. De quoi avoir tout le temps nécessaire pour adapter sa conduite à la situation à venir.

 

Vous l’aurez compris, un GPS peut s’avérer être un précieux allié si vous avez décidé d’adopter l’éco-conduite au quotidien. En vous aidant à anticiper la route et votre trajet, cet outil vous permet d’améliorer votre conduite.

 

Pensez-vous opter pour un GPS ou en avez-vous déjà un ?

Nous serions ravis d’avoir votre retour d’expérience avec cet outil !

 

Article rédigé par : Lucile du blog : geolocalisationvehicules

 

 

 

assurance auto en ligne

L’assurance auto un casse tête pour bien la choisir !

Les comparateurs d’assurance, le bon choix.

 

L’assurance auto ou moto est bien sur indispensable pour chaque utilisateur de véhicule. Elle vous protège tout d’abord des dommages causés aux autres usagés lors d’un accident. Le minimum imposé par la Loi est l’assurance aux tiers, avec ce contrat vous êtes couvert en cas d’accident. Elle indemnisera les frais hospitaliers, les honoraires d’avocat et autre. Il y a bien sur d’autres contrats comme l’assurance tout risque qui vous couvre d’avantage en cas de sinistre, de vol, d’incendie etc.

Mais trouver le bon compromis entre le prix et les prestations est bien souvent un casse tête pour les automobilistes, heureusement de nos jours il y a les comparateurs d’assurances en ligne qui vous aide à faire le bon choix.

En quelques clics de souris vous comparez des dizaines de compagnies d’assurances, des milliers de types de véhicules, vous faite faire un devis d’assurance auto et vous le recevez chez vous  ainsi que  ceux des différentes compagnies d’assurance sélectionnées. Vous n’avez plus alors qu’à remplir le dossier de votre nouvelle assurance.

 

Assurance et véhicules propres

Certaines compagnies d’assurance proposent des réductions pour les véhicules hybrides ou électriques elles proposent également des bonus sur les primes d’assurance pour les éco-conducteurs.

Ce qui est  normal puisque l’éco conduite permet de réduire le nombre d’accidents.

Vous pourrez également  tenir compte de ces paramètres lors de votre choix d’assurance sur internet avec un comparateur.

 

Les compagnies d’assurance et la sécurité routière.

A L’approche des fêtes certains assureurs s’engagent également dans des campagnes de prévention des accidents de la route en collaboration avec la sécurité routière, campagnes orientées principalement vers les jeunes conducteurs. Un exemple « Sam le capitaine de soirée »

 

Barème kilométrique pour  l’année 2013 en France.

La cylindrée est maintenant plafonnée à 7 chevaux, l’administration fiscale souhaitant encourager l’utilisation des véhicules moins polluants.

Sont prisent en compte dans le  calcul :

L’usure naturelle du véhicule, la quantité de carburant, l’entretien du véhicule et le contrat d’assurance.

 

Etes-vous satisfait de votre assurance actuelle ?

Avez-vous déjà essayé les comparateurs d’assurances en ligne comme Les Furets.com pour vos devis d’assurance auto ?

 

 

 

 

 

Bilan de consommation des Mazda du marché

Consommation Auto

 

À peine sortie sur le marché, la Mazda 6 fait fureur dans le monde de l’automobile. Mais ce n’est pas tout, la dernière version de la Mazda 3 est aussi quasi-lancé et révolutionne déjà le monde des petites compactes. Sur tous ses modèles, la firme Nippone revendique le principe de faible consommation et les équipements de haute technologie. Faisons le point sur les trois modèles phares de la gamme de la marque Japonaise. 

 

 

    MAZDA2         

 

 

 

   La Mazda 2 

 

Tout premier modèle de la gamme, la petite compacte est toujours sur le marché et pour cause! Avec un prix très attractif, la Mazda 2 a surtout l’avantage d’être très légère ce qui compense son petit moteur de tout juste 100 chevaux. Le 4-cylindres de 1,5 litre de cette voiture est le moins puissant du lot. Disponible avec une boîte manuelle à 5 rapports ou une automatique à 4 rapports, la sous-compacte affiche une consommation respectivement de 5,6 L/100 km et 5,8 L/100 km sur route. Jusqu’ici rien d’extraordinaire, mais c’est lorsque l’on compare la consommation de la voiture en ville que les chiffres parlent : 6,8 et 7,1 L/100 km. Parce que ce modèle est particulièrement économique, il vient d’ailleurs d’intégrer le marché nord-américain. Le prix et la consommation de la Mazda 2 viennent offrir une nouvelle option aux consommateurs victimes de la crise au Québec.

 

 

                                                                                                                La Mazda 3 MAZDA3

 

 

Modèle compact redessiné, cette voiture est le véhicule phare du constructeur japonais avec plus de 3,5 millions de véhicules vendus dans le monde et un modèle 2014 sortira prochainement. La version initiale qui affichait une consommation jusqu’à 4,9 L/100 km sur route est maintenant remise en cause par la nouvelle version qui va lui succéder, au design modernisé et aux performances améliorées. Ainsi, la Mazda 3 2014 ne consommera plus que 4,7 L/100 km sur la route, avec son moteur à essence SKYACTIV à deux formats : 2,0 L ou 2,5 L. En ville, la nouvelle version consomme 6,8 et 6,7 L/100 km alors que l’ancien modèle était à 8,2 et 8,7.

 

 

 

La Mazda 6 MAZDA6

 

Autre segment, autre débat. La Mazda 6 est une berline plus puissante et plus technologique conçu spécialement pour avoir une consommation très faible en comparaison avec les autres véhicules du segment. Avec une consommation à 5,3 et 5,1 aux 100 km sur route respectivement pour les boites manuelles et automatiques, la berline affiche des chiffres record. Par contre il faut faire attention car les chiffres de consommation en ville font remonter la moyenne : 8,1 et 7,6 en ville (respectivement pour les boites manuelles et automatiques).

Voir les essais sur la Mazda 6

 

En conclusion, les modèles Mazda sont effectivement relativement économes, particulièrement pour rouler sur route. Sur route, la gagnante est définitivement la version 6, mais le modèle le plus économe pour rouler en ville reste la Mazda 2 – bien que concurrencée prochainement par le dernier modèle de  Mazda 3.

 

Cet article a pour but, non seulement de comparer la gamme Mazda qui fait beaucoup parler d’elle en ce moment, mais également de sensibiliser mes lecteurs à l’importance de ce facteur dans les spécifications de chaque voiture. Aussi, les constructeurs revendiquent souvent la consommation de leurs boites manuelles sur route, mais ce chiffre est très arbitraire et mérite d’être comparé avec la consommation en ville qui peut passer du simple au double dans certains cas.

Crédits photos : http://mazda.ca et www.aprr.fr 

 

Que pensez-vous de cette nouvelle gamme de véhicules ?

 

Laissez-moi un commentaire en dessous !  

 

 

 

 

Eco conduite poids lourds

Eco conduite poids lourds

L’éco conduite pratiquée sur des véhicules poids lourds se développe de plus en plus.

 

Les entreprises et plus particulièrement les transporteurs routiers ont bien pris conscience de l’intérêt pour elles de former les chauffeurs de camions à la pratique de l’éco conduite poids lourds mais également l’installation de systèmes d’éco contrôle embarqués.

Les avantages sont nombreux, réduction de consommation de carburant, diminution du nombre des accidents de la route, des chauffeurs moins stressé au volant, économie sur les pièces mécaniques, comme les plaquettes et les disques de frein etc.

Les économies de carburant peuvent atteindre 20%. Le poste carburant représente environ 40% du cout des transporteurs.

Prenons l’exemple d’une société de transport routier qui possède 10 camions qui effectue 100 000 km par an chacun. Pour une réduction de seulement 10% de consommation cela représente 80 tonnes de Co² en moins dans l’atmosphère, une image de marque éco responsable pour l’entreprise et une économie non négligeable de plus 30 000 €.

Dans la pratique de l’éco conduite poids lourds on retrouve les principes de l’éco conduite traditionnelle.

L’accent est mis sur l’entretien régulier du véhicule, le chauffeur doit s’assurer du bon état de marche des différents organes mécaniques du tracteur et de la remorque, et contrôler fréquemment les pneumatiques. Régler correctement des trains roulants…

Au démarrage du moteur départ à froid, amener progressivement son engin à la température optimale de fonctionnement en utilisant  les thermomètres  disponibles « température de liquide de refroidissement, d’huile».

Ne pas oublier les parties mécanique comportant de l’huiles (boite de vitesses, ponts etc.) qui ont elles aussi besoin de monter en température pour un fonctionnement optimal.

  • Préparer son itinéraire en fonction du trafic, des heures de pointe, il dispose de moyens comme la radio, info trafic, les GPS etc.
  • Arrêter son moteur lors des stationnements.
  • Changer les rapports en accélérant à bas régime moteur pour les boîtes de vitesse manuelles, autour de (1200/1500 tours).Utiliser les différents programmes proposés pour les changements de vitesse automatique.
  • Maîtriser la conduite dans les montées et les descentes de façon à utiliser l’énergie cinétique du véhicule. Dans les descentes, l’inertie du véhicule crée par la masse en mouvement entraîne les roues du véhicule et propulse l’engin.
  • Utiliser le compte-tours, connaître sa motorisation (couple, puissance, régime moteur optimal …)

Différents systèmes entre en jeu comme l’analyseur de consommation, le système d’éco contrôle, Un régulateur de vitesse qui anticipe côtes et descentes.

Comme chez Volvo par exemple la boite de vitesse I Shift qui s’adapte au terrain et à la charge du véhicule elle dispose de la fonction I-Roll qui permet au camion d’utiliser sa propre inertie pour avancer, le moteur tournant au ralenti et consommant pas plus de 2 litres/heure de gasoil comme l’indique l’ordinateur de bord. Il est possible de passer 45% du temps sans appuyer sur la pédale d’accélérateur.

  • Respecter les limitations de vitesses, conduire avec une vitesse constante, utiliser le régulateur de vitesse quand les conditions routière le permettes, réduire sa vitesse à 80 au lieu de 90 par exemple.
  • Respecter scrupuleusement les distances entre les véhicules
  • Adopter une conduite souple en anticipant le trafic en regardant loin devant.

 

La conduite des poids lourds à beaucoup évolué ces dernières années avec de plus en plus d’équipements d’aide à la conduite, d’électronique embarquée et la formation des chauffeurs.

 

Dans cet article j’ai souhaité aborder l’éco conduite sur les véhicules de gabarit plus important (poids lourds, camions, camping car) plusieurs lecteurs m’ont fait part de leurs intérêts que ce soit personnel ou professionnel pour ce type de véhicule.

 

Utilisez-vous des techniques d’éco conduite avec votre camion, camping car ou votre poids lourd ?

Faite-nous partager vos astuces d’éco conducteur poids lourds ?

 

 

Laissez-mois un commentaire en dessous cet l’article maintenant !

 

 

 

 

 

 

empreinte carbone

Empreinte carbone et développement durable

empreinte carbone

empreinte carbone

 

A l’occasion de la semaine du développement durable faisons le point sur notre empreinte carbone.

 

Tous nos actes du quotidien que ce soit manger un fruit, un morceau de viande, prendre un bain, ce déplacer en voiture etc. Toutes ces activités engendrent une consommation de ressources et une production de déchets.

Le bilan carbone.

Il permet à une personne ou  une entreprise d’adapté ces activités à fin de réduire ses émissions de gaz effet de serre, son empreinte carbone tous en réduisant ses coûts de fonctionnements.

On évaluera par exemple le mode de transport des matières première et des produits fini pour choisir un transport adapté et moins polluant.

Gaz à effet de serre 

Les principaux :            

  • Le dioxyde de carbone ou CO2
  • Le méthane
  • Le protoxyde d’azote
  • L’ozone
  • La vapeur d’eau
  • Les gaz fluorés

Effet de serre

L’effet de serre est un phénomène naturel résultant de l’influence atmosphérique sur différents flux thermiques qui contribue aux températures sur l’ensemble de notre planète.

Sans l’effet de serre, la température sur la terre baisserait à -18°C.

Depuis une centaine d’années avec l’apparition des transports et de l’industrialisation les gaz à effet de serre n’on fait qu’augmenter et leur concentration dans l’atmosphère provoque le réchauffement climatique de notre terre.

La réduction des gaz à effet de serre est un enjeu vital pour notre survie.

Le phénomène est déjà visible disparition de certaines îles, catastrophes climatique, fonte des neiges, fonte des glaces. La France c’est engagée à diviser par quatre ses émissions d’ici 2050.

Quelques chiffres.

Une tonne qu’équivalent CO² ou équivalent carbone représente approximativement :

10km en voiture par jour pendant un an

5 allers retours Nice-Paris en Avion

2 repas par jour pendant un an

8,500kg de pommes de terre

17kg de viande de veau

2600€ de médicament

100kg d’aluminium

2800€ de fournitures de bureau

 

En moyenne un Français jette 20 kilos d’aliments par an à la poubelle.

 

Calculer votre empreinte carbone sur le site : www.coachcarbone.org.

 

Êtes-vous conscient de votre impacte carbone sur l’environnement ?

Agissez-vous pour réduire votre empreinte carbone : (tri sélectif des déchet, achat au prés de producteurs locaux, isolation,  éco conduite, véhicule moins polluant hybride, électrique) ?

Laissez-moi un commentaire en dessous.