Archives pour la catégorie Circulation

Pneus hiver et Pneus verts : sécurité et économies toute l’année

Pneus hiver et Pneus verts

Rouler en sécurité

Quelques idées fausses sur les pneus hiver et les pneus verts pour démontrer que l’on peut rouler en sécurité en diminuant sa consommation, toute l’année.

Les pneus hiver font surconsommer ?

Contrairement à une idée reçue, les pneus hiver (actuels) ne font pas consommer plus de carburant lorsqu’ils sont employés dans les conditions normales d’utilisation.

En effet comme je l’expliquais dans mon premier article sur Eco conduite Attitude (Merci Gilles !) , la résistance au roulement augmente en même temps que baisse la température.

Hors en hiver, les pneus été que nous avons sur nos voitures ne chauffent pas assez pour atteindre leur niveau d’efficacité optimal. C’est d’ailleurs pour cela que les pneus hiver sont réalisés avec des gommes plus tendres que les pneus été.

Pneus hiver

crédit photo allopneus.com

Petite astuce

Pour ceux qui se demandent quand changer de type de pneus (sauf ceux qui habitent en montagne), la période « idéale » d’utilisation des pneus hiver serait entre le dernier weekend d’Octobre et le dernier weekend de Mars.

Soit au passage de l’heure d’été à l’heure d’hiver et inversement, souvenez-vous en !

Témoignage

Citation de Teppo Huovila, directeur du département développement produits chez Nokian Tyres :

Les pneus hiver ont donc un impact sur la consommation de carburant ?

« … les pneus hiver font faire des économies de carburant, car leur résistance au roulement est en général de nos jours inférieure à celle des pneus été. […] la consommation […] est supérieure sur les premiers kilomètres en raison du démarrage à froid, mais après cela les économies commencent à être perceptibles. »

Comparatif : Bien choisir ses pneus hiver

Après vérification via les très sérieux tests de pneus effectués par le Touring Club Suisse (TCS) qui ont l’avantage d’être disponibles en français (contrairement à ceux de l’ADAC), Nokian dit vrai.

Quelques exemples (plus le chiffre est élevé, meilleure est la note) :

DIMENSIONS

TYPE DE PNEU

MARQUE / MODELE

NOTE DE REDUCTION DE CONSOMMATION

165/70 R14

Pneu hiver Michelin Alpin

74/100

Pneu été Michelin Energy Saver

70/100

175/70 R14

Pneu hiver Continental ContiWinter TS800

80/100

Pneu été Continental Premium Contact 2

72/100

205/55 R16

Pneu hiver Continental ContiWinter TS850

82/100

Pneu été Continental Premium Contact 5

72/100

Le pneus à faible résistance au roulement freinent mal ?

Dans la presse automobile vous avez pu lire que les « pneus verts » freinent mal ou tiennent moins bien la route sur sol mouillé.

Il y a en effet une contradiction physique entre la diminution de la résistance au roulement et celle de la distance de freinage.

Pneus verts

crédit photo automag.be

Explication du problème

Voici la « recette » des pneus verts :

– Structure du flan amincie,

– Allègement du pneu au maximum,

– Optimisation du mélange de gomme, avec intégration de silice et autres polymères.

Ces trois techniques permettent d’alléger et de diminuer l’échauffement du pneu pour consommer moins, ce sont les solutions les plus utilisées.

Malheureusement pour se déformer un pneu à besoin de chaleur. Or une nouvelle fois comme je l’expliquais dans mon précédent article sur la résistance au roulement, cette déformation permet en grande partie d’adhérer à la route.

Comparatif

Comparatif distance de freinage

Solution

Le fait que ce type de pneu freine « moins bien » était vrai il y a encore quelque temps, mais les fabricants de pneumatiques et les grandes marques automobiles travaillent activement sur le sujet.

La solution est de bien paramétrer la régulation de l’ABS pour mieux faire chauffer ce type de pneu lors du freinage.

D’ailleurs les nouveaux « pneus verts » sortis en 2012, freinent désormais aussi bien que les pneus normaux.

Cependant le souci de leur moindre adhérence persiste dans les virages du fait de leur température de fonctionnement plus basse que les pneus classiques.

 

Auteur : Vincent

Et vous que pensez-vous des pneus hiver/pneus verts ?

Avez-vous des anecdotes concernant l’utilisation de ces types de pneus ?

Que pensez-vous de cet article ?

 

Laissez moi un commentaire en dessous

 

Je souhaiterai vraiment votre retour d’expérience personnel sur ces types de pneus.

 

 

 

Conduite défensive une nouvelle façon de conduire.

 

 

Conduite défensive

Conduite défensive

La conduite défensive ou conduite préventive nous vient principalement des pays Anglo-Saxon  appelés : « defensive driving ou preventie driving »

 

La conduite défensive permet de réduire l’agressivité au volant, d’anticiper le trafic de tenir compte du comportement des autres conducteurs et de tous les usagés de la route, de rester maître de soi, d’être attentif à l’état de la chaussée et aux conditions de circulation.

En conduisant défensivement vous êtes conscient de votre façon de conduire vous éviterez des accidents.Cette conduite améliore la fluidité du trafic routier en réduisant les embouteillages, elle rejoint également l’éco conduite puisque vous limitez votre consommation de carburant, vos émissions polluantes, et vous anticipez la circulation.

 

Anticiper la circulation :

– Visez loin. Respectez les distances de sécurité.

– Accélérez et décèlerez doucement, levez le pied plus tôt

En visant loin vous détectez les dangers potentiels, vous anticipez les ralentissements, vous évitez les accélérations et les freinages inutiles.

A  l’approche d’un carrefour ralentissez en douceur, essayez de voir le visage du conducteur du véhicule qui devra vous cédez le passage pour être sur qu’il vous a vu.

Levez le pied dans les zones d’incertitude (potentiellement dangereuses) par exemple carrefour sans visibilité, sommet de cote et placez votre pied à l’avance au dessus du frein sans rétrograder pour ne pas utiliser de frein moteur.

 

 Le champ visuel :

Regardez loin pour prévenir les dangers, c’est très important surtout à des vitesses élevées, plus votre vitesse est importante plus votre champ de vision se réduit. En ville également pour anticiper le trafic.

A vitesse plus lente votre champ de vision s’agrandit, vous distinguez mieux se qui se passe à droite et à gauche. Prenez l’habitude d’identifier les éléments importants en dehors du champ visuel comme un feu, un passage piéton, un panneau de signalisation un véhicule qui s’apprête à traverser l’intersection par exemple.

Avec ces techniques visuelles vous pouvez analyser le trafic et le comportement des automobilistes pour trouver une porte de sortie en cas d’obstacle. Le plus souvent dans les accidents de la route les conducteurs impliqués on le regard focalisé sur le véhicule à éviter et freine fortement jusqu’a bloquer les roues. Alors qu’il faudrait chercher du regard une voie de fuite et l’utiliser pour éviter le choc.

 

Reconnaissance des risques

 

Chauffeur :

Nombreux évènements peuvent influencer la vigilance du conducteur et rendre la route dangereuse.

  •  Les émotions fortes
  •  Le stress
  •  La fatigue
  •  Les distractions (téléphone, manger, boire)
  •  La prise de médicament, d’alcool etc.

 

Les conditions météorologiques :

Le vent qui peu faire tomber des débris sur la route, la pluie qui rend la chaussée glissante, le brouillard ou les chutes de neiges qui réduisent votre visibilité. Vous devez adapter votre conduite aux conditions météo, réduire votre vitesse augmenter vos distances de sécurité. Vous tenir informé des conditions atmosphériques que vous allez rencontrer sur votre parcours.

 

La visibilité :

Bien sur, la neige ou la pluie joue un rôle sur la visibilité mais ce ne sont pas les seuls facteurs

Un éblouissement par une forte lumières comme de puissants phares, ou le soleil quand il est bas sur l’horizon réduira votre visibilité, il faudra adapter votre conduite et votre vitesse utilisez des lunettes de soleil pour vous protéger les yeux.

 

La densité du trafic :

Soyez conscient de la densité du trafic routier, lors d’un ralentissement réduisez votre vitesse anticipez les changements de files des autres conducteurs faite attention au deux roues.

 

L’état de la chaussée :

En fonction de la route que vous allez empreinter, petite route, route de montagne, chemin accidenté vous allez adapter votre vitesse et votre conduite.

 

 Les avantages de la conduite défensive

 

  •  Réduction du nombre d’accidents de la route
  •  Rapport plus conviviale avec les autres usagers de la route.
  •  Réduction des maladies professionnelles chez les spécialistes de la conduite routière.
  • Réduction de l’usure des véhicules
  • Réduction de consommation de carburant
  • Réduction des émissions polluantes
  • Diminution des amendes

 

 

La conduite défensive constitue la base de la conduite économique.

 

Cet article à été réalisé notamment à l’aide du document suivant

Conduite défensive par (Les routiers suisses).

 

Pour terminer cet article je vous ai trouvé une vidéo très bien faite qui pourtant n’est pas récente puisque elle date des années 90 mais elle illustre très bien les comportements à avoir au volant.

 

Et vous appliquez-vous les principes de la conduite défensive ?

Avez-vous déjà évitez un accident en anticipant le trafic ?

 

Donnez moi votre point de vue dans les commentaires en dessous !

 

Merci de faire partager votre expérience.

 

 

 

 

 

Le stress au volant

Stress au volant

Stress au volant

 

La pratique de l’éco-conduite permet de réduire le stress au volant.

Le stress au volant touche toutes les catégories de conducteurs du chauffeur routier à la jeune VRP de 25 ans en passant par le père de famille qui part en vacances.

Lors de la conduite d’un véhicule le stress qui peut être associé à l’endormissement est un important facteur de cause d’accident surtout chez les professionnels de la route tel que les chauffeurs routiers, les représentants de commerces, les cadres et chefs d’entreprises etc. Soumis à la pression professionnelle et aux longs trajets qu’ils effectuent en sillonnant le pays du nord au sud à longueur d’année.
Lire la suite

Respectez les limitations de vitesse peut vous faire gagner de l’argent !

 

limitations de vitesse

limitations de vitesse

Limitations de vitesse respectée : consommation maîtrisée

Assurez-vous de respecter les limitations de vitesse, en roulant plus vite vous ne gagnerez que peut de temps.

En réduisant votre vitesse de 120 à 100km/h, ou de 130  à 110 km/h vous économiserez jusqu’à 20 % de carburant.

Respectez les limitations de vitesse au-delà Dès 100 km/h, votre moteur consomme beaucoup plus de carburant.

La consommation d’essence augmente de façon exponentielle. Vous consommerez moins en passant de 50 à 70 km/h que de 120 à 140 km/h.

Sur voie rapide en réduisant de 10 kilomètres/heure votre vitesse vous économiserez 1 litre aux 100 kilomètres parcouru, sur un périple de 1000 km, vous économiserez ainsi 10 litres, soit entre 12 et 16  Euros.

Si tous les automobilistes de France respectaient les réglementations en matière de vitesses, Une économie de carburant  de l’ordre de 6 à 7% serait réalisée tous les ans.

 

Limitations de vitesse respectée : risques limités

Une conduite à grande vitesse sur de longs trajets est à proscrire. La vitesse réduit également le champ de vision ainsi  un conducteur distingue moins bien les objets autour de luis comme les panneaux de signalisations par exemple à 40 km/h vous avez un angle de vision de 100° et à 130 km/h cette angle de vision n’est plus que de 30°.

La vitesse augmente également votre distance de freinage à 100 km/h votre distance d’arrêt sera 3 fois supérieur à celle qu’il vous faudra à 50km/h.

Distance d’arrêt :  A  50km/h = 26m : A 100km/h = 78m

Evitez de fixer le compte-tours et le compteur, écoutez le son de votre moteur pour ne pas rouler en surrégime ou en sous-régime. Utilisez votre régulateur de vitesse.

L’accélération nécessite  d’avantage d’essence surtout à haut régime moteur.

En respectant les limitations de vitesse vous diminuerez votre consommation, vous  limiterez aussi les risques d’accident grave, il faut savoir que la vitesse est en cause dans un accident mortel sur cinq.

En adoptant l’éco conduite avec une conduite sans accélérations et freinages. Spécialement en ville vous réduirez également votre consommation de carburant.

Vous éviterez également de vous faire flasher au radar, de dépenser de l’argent dans des amandes pour excès de vitesse.

N’oubliez pas de Gardez vos distances avec les autres véhicules.

Une petite Vidéo :
http://www.youtube.com/watch?v=kcAxVFHLqxU
Et vous respectez vous les limitations de vitesse ? Pour faire des économies ? Par peur du gendarme ?

Laissez mois votre témoignage sur cet article.

 

 

 

 

Passage de vitesse une technique à maîtriser.

Passage de vitesses

Passage de vitesses

Passage de vitesse : Passez les vitesses au bon moment .

Une fois le véhicule  « lancé », passer rapidement le rapport de la 1ère à la seconde, il doit se faire à 1800 tr/mn environ pour les véhicules à moteur diésel et 2200tr/mn pour les voitures à essence.

Il est conseillé pour les véhicules à boite de vitesse manuelle de passer le rapport supérieur dès que l’aiguille du compte tours atteint également 1800 tr/mn pour un diésel et aux alentours de 2300tr/mn pour une voiture à essence.

Le changement de  vitesses de la 3ème, 4ème et 5ème se fait tous les 10km/h

  • 3ème à 30km/h
  • 4ème à 40km/h
  • 5ème à 50km/h

Pour ralentir le véhicule, il ne faut pas rétrograder mais rester sur le même rapport, relâcher la pédale d’accélérateur, puis faire un changement de vitesse de la 4ème à la seconde.

 

Application concrète de l’éco conduite

Dans la 2ème partie de cet article, je vous propose de suivre en Vidéo une formation à l’éco conduite suivi par le personnel d’une grande entreprise française.

Décryptage de la vidèo:

Démarrage du véhicule en première le temps de lancer la masse de la voiture pour atteindre 1800 à 2000tr/mn puis on passe la seconde vitesse, ensuite on peut enchainer rapidement un passage de vitesse tous les 10km/h. Si le trajet et les conditions de circulations le permettent on pourra atteindre les 50km/h et se stabiliser à cette vitesse sur le cinquième rapport.

Pour ralentir le véhicule on garde toujours un rapport engagé, on effectue un passage de vitesse de la 4émé directement en 2éme vitesse ainsi nous utilisons le frein moteur celui-ci sera alimenté par la rotation des roues de la voiture et vous ne consommerez pas de carburant.

 

Vos réactions sur cette vidéo

Laissez-moi un commentaire si dessous sur cet article : (Passage de vitesse une technique à métriser)