Que faire de votre vieille voiture ?

vieille voiture

Une voiture inutilisée et usée n’est ni bonne pour votre
portefeuille ni pour la santé de la planète. Mais que faire de son
ancien véhicule lorsque l’on n’en veut plus ? Plusieurs possibilités
s’offrent à vous.

La revente

De loin la plus évidente des solutions, la revente comporte l’avantage
de pouvoir retirer encore quelques euro de votre véhicule.

De nombreuses plateformes de vente de particuliers à particuliers
existent et offrent un moyen simple et rapide de céder votre véhicule
qui vous encombre.

Par exemple, la reprise auto avec vendezvotrevoiture.fr se fait en quelques clics.

Quel que soit l’état du véhicule, il sera repris par le site.

Autres possibilités :

Le don

Le don de votre véhicule est un acte citoyen qui fera des heureux

et les associations qui les reprennent ne manquent pas.

Le plus grand réseau est très certainement celui des autos ducœur mais bien d’autres associations, plus petites, s’ancrent dans une démarche plus locale. Les voitures données sont ensuite mises à la disposition de personnes à la recherche d’emploi ou n’ayant pas les

moyens de posséder leur propre auto. La donation donne lieu à un
crédit d’impôt qui dépendra de la valeur de votre voiture et peut
atteindre jusqu’au trois quarts de cette valeur.

Ultime solution : la casse

Pour donner sa voiture à la casse, certaines formalités doivent être
respectées. La voiture doit être d’abord confiée à des professionnels.
La prise en charge est gratuite tant que le véhicule est muni de ses
éléments essentiels comme d’un pot catalytique ou un moteur. Une fois
l’auto détruite, la casse envoie un certificat de destruction à la
préfecture.

Si vous souhaitez en savoir plus pour maîtriser votre
consommation d’énergie en entretenant simplement votre voiture, venez
lire notre article : Entretient-régulier une consommation maîtrisez. 

Que pensez-vous de cet article ?

Laissez-moi un commentaire en dessous de cet article. 

Les 3 principales raisons qui empêchent de réussir en éco-conduite

éco-conduite-obstacles

Bien réussir en éco-conduite .

L’éco-conduite cette manière différente de conduire qui m’a permis de voyager en famille en me sentant d’avantage en sécurité sur la route. D’être plus détendu au volant, de respecter l’environnement en réduisant ma consommation et mes émissions polluantes tout en limitant mon budget carburant.

Il existe bien souvent certains obstacles qui vous bloquent pour bien pratiquer l’éco-conduite.

En effets comme bon nombres d’entre vous au début je ne connaissais pas les bonnes techniques à quel moment passer les vitesses pour avoir une conduite optimale, comment je devais faire pour freiner au bon moment et ne pas devoir freiner brusquement ou arrêter ma voiture ?

Que faire pour ne pas avoir à dépenser mes économies dans mon plein d’essence ?

Quand j’étais au volant je me sentais plutôt stressé un peu agressif envers les autres automobilistes. J’avais une conduite un peu trop sportive, beaucoup trop consommatrice en carburant.

 

Les trois principaux obstacles qui vous bloquent pour bien pratiquer l’éco-conduite.

 Obstacle N°1 La bonne maîtrise de votre véhicule

  •  La bonne maîtrise de votre véhicule :

Savoir anticiper la circulation, gardez toujours une distance suffisante entre votre voiture et celle qui vous précède soyez attentif à la signalisation, les feux tricolores, les panneaux et les agissements des autres automobilistes les obstacles éventuels qui pourraient intervenir tout au long de votre trajet.

 

Obstacle N°2 Le manque de techniques

  • Le manque de techniques :

Connaitre les techniques d’éco-conduite, savoir à qu’elle moment freiner et accélérer, la bonne technique pour changer les rapports de vitesses et au bon moment, quelle est la bonne façon de conduire pour aborder les virages et conduire en montagne, comment se comporter et de quelle manière conduire dans les descentes et dans les virages.

Obstacle N°3 La confiance en soi

  • La confiance en soi :

Comme dans beaucoup de domaines de la vie, la confiance en soi et en ses capacités à atteindre ses objectifs est également très importante pour bien maîtriser sa conduite et vaincre le stress.   

 

           Heureusement ils existent des solutions.

  • Apprendre les techniques en participant à une formation que ce soit en prenant des cours d’éco-conduite sur le terrain par exemple. Mais bien souvent quelques semaines plus tard les mauvaises habitudes reprennent le dessus car il faut pratiquer et apprendre dans la durée.  
  • Ou encore en cherchant des informations sur internet. Mais cela va vous prendre beaucoup de temps et comme ça m’est arrivé vous risquez d’être noyé dans les informations comment trouver les informations pertinentes et les mettre en pratiques ?
  • Il existe une troisième solution qui pour moi est la plus efficace suivre une formation en ligne par exemple qui explique pas à pas les bonnes techniques, vous présentent des situations réelles sur la route, une formation qui vous fait avancer semaine après semaine avec des illustrations et un coaching.

Une formation qui vous amène vers votre objectif pas à pas. Réduire votre consommation vos émissions polluantes être moins stressé au volant, conduire d’avantage en sécurité.

Apprendre à mieux maîtriser votre véhicule, apprendre à avoir confiance en vous.

 

Vous trouverez un grand nombre d’informations sur ce blog qui vous permettrons d’avancer vers vos objectifs en matière de conduite, de réduction de consommation, pour limiter votre impact sur l’environnement. Si vous le souhaitez vous pourrez aller plus loin en suivant des cours, une formation.

 

Quel son les obstacles qui vous bloquent pour bien pratiquer l’éco-conduite ?

Seriez-vous prêt à suivre une formation pour bien maîtriser les techniques d’éco-conduite ?

 

Laissez-moi un commentaire juste en dessous de cet article.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Découvrez mon conseil numéro 1 en éco-conduite.

passage de vitesses

Pour moi le point le plus important en éco-conduite c’est le passage des vitesses.

Rien qu’en passant correctement les vitesses au bon moment vous pouvez économiser de 8 à 15% de carburant sur votre plein.

Une grande majorité des conducteurs passent aux rapports de vitesses supérieures à un nombre de tours moteur trop important plus de 3000tr/mn et se retrouvent en surrégime moteur et donc en sur consommation on estime que la consommation d’essence du moteur et proportionnelle à son régime que l’on pourrait  traduire par une consommation double à 3000tr/mn par rapport à celle à 1500tr/mn.

Mieux vaut toujours avoir un rapport de vitesse enclenché le plus haut possible. La 1er vitesse  est utilisée uniquement au démarrage du véhicule.

Passez les vitesses au bon régime moteur.

Pour les véhicules à moteur thermique fonctionnant au Gasoil.

En ville au démarrage d’un stationnement par exemple vous passez la 1er vitesse ce qui permet au véhicule de s’élancer, de mettre en mouvement l’ensemble de la masse de votre voiture vous accélérez franchement jusqu’à atteindre un régime moteur de 1800tr/mn puis vous passez la seconde vitesse vous accélérez franchement de nouveau pour atteindre les 1800tr/mn et vous passez le troisième rapport, mieux vaut utiliser le compte-tour mais en l’absence de celui-ci vous pouvez passer une vitesse tout les 10km/h environ si la circulation et la signalisation le permettent bien-sur, dans ce cas vous serez en 5 ème à 50 km /h sans problème.

Pour les voitures à moteurs thermique fonctionnant à l’essence.

Prenons également le cas d’une sortie de stationnement en milieu urbain vous allez alors passer le premier rapport de votre boite de vitesse qui permettra la mise en mouvement de l’ensemble de votre véhicule, vous appuyez franchement sur la pédale d’accélérateur au ¾ pour atteindre les 2200tr/mn, vous passez la seconde vitesse, vous appuyez à nouveau pour rejoindre les 2200tr /mn et vous enclenchez la 3éme vitesse, les changements de rapports se font au compte tour et vous atteindrez les 50km/h tout en étant sur le 5éme rapport de boite de vitesse.

 Remarque :

Les régimes moteur auquel il faudra passer les vitesses sont toutefois différents suivant la cylindrée du véhicule pour les moteurs diesel la variation peut aller de  1700 à 2200tr/mn et pour les motorisations à essence entre 2000 et 2600tr/mn

Attention toute fois Pour les moteurs à essence, le frein moteur est inexistant donc on rétrograde pour toutes les vitesses.

Il est bien évident qu’il ne faut pas non plus passer les vitesses à un régime moteur trop bas en dessous de 1000tr/mn il y à risque d’endommagé le moteur.

Si votre véhicule est plus ancien il vous faudra passer les rapports à des vitesses supérieures exemple : 4ème à 50km/h pour ne pas être en sous régime moteur.

 Pour Ralentir.

Pour ralentir le véhicule il ne faudra pas rétrograder en troisième mais relâcher la pédale d’accélérateur et passez par exemple de la quatrième directement en seconde.

Si vous abordez un rond-point par exemple en cinquième vous allez pouvoir relâcher l’accélérateur et passez de la cinquième directement en troisième.

Quand je passe de la quatrième directement en seconde ou de la cinquième en troisième je bénéficie alors de l’effet mécanique de rupture d’alimentation mon véhicule décélère d’une manière naturelle, la rotation des roues permettra au moteur d’être alimenté en énergie puisque j’ai toujours une vitesse d’enclenchée.

En pratique

Dans les lignes qui vont suivre vous allez partager le retour d’expérience de 2 internautes lecteurs du blog éco-conduite-attitude.com  et qui ont mis en pratique la technique du passage de vitesse.

Alessandro  de Belgique à appliqué ces conseils voici ce qu’il en dit :

Super conseils, le fait de passer plus rapidement les vitesses fait baisser

ma conso, j’économise au moins 10% rapidement avec cette astuce.

Mais avec ces moteurs Diesel HDi, il faut pousser de temps en temps dans les
régimes pour éviter d’encrasser certaines vannes qui régulent le moteur… un
comble !
En tout cas je viens de faire 600 km en 2 jours et ma conso à bien baissé

A+

Alessandro Professeur d’Art dramatique à Bruxelles

Le retour d’un autre lecteur du blog dont je n’ai pas retrouvé le Prénom il se reconnaitra:

J’ai suivi ton conseil: rester sur le rapport engagé en décélérant,

Utiliser le frein moteur et passer de la 4ème à la 2éme avec anticipation de diminution de vitesse.

Ma voiture obéit facilement à cette conduite plus souple.

Merci beaucoup et continue !

 

Agir au lieu de réagir.

Gardez toujours une distance correcte entre vous et la voiture qui vous précède.

Une distance de sécurité équivalente à environ trois secondes est optimale et permet d’absorber les variations de vitesses dans l’ensemble du trafic.

Permettant ainsi une conduite stable et une vitesse constante en toute sécurité.

Si le trafic fluctue simplement en réduisant votre vitesse vous pourrez adapter votre distance et ainsi éviter un freinage, de gaspiller de l’énergie « énergie cinétique accumulée » vous éviterez également dans certain cas une accélération et une décélération importante consommatrice de carburant.

Appliquez-vous déjà cette technique de conduite ?

Si oui qu’elle son les résultats que vous avez obtenus en matière d’économies ?

 

Laissez- moi un commentaire en dessous !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 articles indispensables sur les techniques d’éco-conduite

techniques d'éco-conduite

Dans cet article je vais vous parler en détail de 3 articles de blog qui vous apporterons de l’aide dans l’apprentissage et les techniques d’éco-conduite.

Le 1er c’est un Article en 2 parties écrit par Fabien Covilld’on sur le blog : voitureco.fr

La 2éme partie accessible par ce lien : voitureco-pr2

Dans la 1ère partie de cet article l’auteur aborde différentes astuces pour réduire sa consommation.

De carburant en réduisant sa vitesse ou en maintenant une vitesse constante.

La bonne maîtrise du passage de vitesse est également abordée dans la 2éme partie de l’article.

D’ailleurs à ce propos  si comme moi il y a quelques année vous ne savez pas à quel moment  passer les vitesses pour limiter votre consommation je vous invite à consulter cet article : Passage de vitesse une technique à maîtriser.

 

Le 2éme article ou vous trouverez une multitude d’informations sur l’éco conduite.

Est un article du blog : ecofrugalproject.org publier par Philippe Green.

Cet article aborde le changement des habitudes de conduite, pour faire des économies et être moins stressé au volant, il parle de l’éco conduite appliquée aux entreprises et du potentiel énorme de réduction d’émissions polluantes, de carburant, de stress et des accidents.

Vous trouverez également des techniques d’éco-conduite à mettre en applications, des adresses de sites utiles et des documents à télécharger.

 

Le 3éme article se trouve sur le blog Abcmoteur.fr d’Adrien Sallé

C’est un article que j’ai mois même écrit.

Vous y trouverez 3 des principales  techniques d’éco-conduite à savoir.

* Passez les vitesses au bon moment.

* Anticipez le trafic.

* Un entretien régulier de son véhicule.

A propos de l’anticipation n’oubliez pas  que lorsque vous utilisez vos freins dans la majorité des cas c’est que vous n’avez pas bien observé le comportement des automobilistes qui vous précèdent, vous auriez pu anticiper le ralentissement et éviter un freinage.

Je suis persuadé que ces articles vous apporterons des connaissances supplémentaire en éco-conduite.

Qu’avez-vous apprécié dans ces articles ?

Allez-vous mettre en pratique rapidement les techniques mentionnées dans ces articles ?

 

Je serai ravi de partager votre expérience

Laissez-moi un commentaire juste en dessous !

 

 

 

 

Jean-Pierre-Beltoise mon Mentor

Jean pierre Beltoise

Je voudrais vous parler dans cet article de quelqu’un qui pour moi a été un mentor, Jean-Pierre Beltoise

Une personne qui a beaucoup fait pour l’automobile, pour la sécurité routière et qui m’a beaucoup influencé. C’est tout d’abord un grand pilote automobile.

Qui travail depuis des années  a l’amélioration de la sécurité routière c’est notamment lui qui a  proposé la priorité a gauche et la multiplication des ronds-points des modifications qui permettrons de sauver bien des vies sur la route.

C’est quelqu’un qui a accordé beaucoup d’importance à l’anticipation de la conduite, qui a écrit des livres pour partager son expérience et ses techniques de conduites.

Conduire plus Juste.

Il a transmit un autre mode de conduite qui se résume par conduire plus juste.

C’est-à-dire anticiper, appliquer des techniques de conduite qui ne son pas suffisamment abordées lors de l’apprentissage du permis de conduire.

Depuis plus 20 ans il possède un circuit en région Parisienne et continue à former des pilotes et des conducteurs.

J’ai d’ailleurs eu l’occasion de conduire sur le circuit de Jean-Pierre Beltoise, à Trappes en Yvelines ou j’ai pu également avoir la chance de le rencontrer et de discuter avec lui.

C’est un circuit ou l’on peut y apprendre différentes techniques de conduite comme la conduite défensive faire des stages de conduites  sportives mais également participer a des stages de sécurité routière et bien-sur, suivre des formations à l’éco-conduite.

Comme je vous le disais plus haut dans cet article Jean-Pierre Beltoise est vraiment un model pour moi.  Je me reconnais dans les valeurs  qu’il défend la recherche de techniques de conduites pour améliorer  la vie et la sécurité des automobilistes.

Contrairement à beaucoup d’autre pilotes automobiles qui sont resté focalisés sur la course et la compétition lui, à su communiquer avec un grand nombre de conducteurs qu’il soit pilotes ou Mr tout le monde,  il a également contribué à améliorer la sécurité et la conduite pour tous.

 

Que pensez-vous de cet article ?

Avez-vous vous aussi un mentor une personne que vous prenez comme modèle ?

Laissez-moi un commentaire en dessous de cet article.